Alain de Botton nous invite, dans ses ouvrages, à lire et voir une oeuvre d’art autrement, pour mieux supporter notre mal être. L’exercice est intéressant et vaut d’être prolonger par plusieurs articles.

Stendhal et Son Syndrome

​

Le transport dont H. Beyle fait l’objet n’est pas dû à la beauté de la ville, à la visite d’un musée en plein air. Cette approche est juste une transposition triviale appliquée à des chochottes trimbalés de car en trattoria, sous un soleil de plomb, de marchand de glaces en musées bondés, saoulés par des commentaires insipides et dont le cerveau, sevré de télé, sature…

Rester Sensible

Monet aimait peut-être les torchons…