NORMANDIE

IMPRESSIONNISME & PHOTOGRAPHIE

Contact : mafournier[@]cegetel.net

Nadar, ce faux peintre, ce faux poète, ce photographe. 

​

Je connaissais une variante de ce trait prononcé par Renoir à l’encontre de Mr Tournachon par Degas. Qui a copié l’autre ? Mystère.  Si le peintre des femmes charnues et charnelles donna naissance à l’un des plus grands cinéastes du 20e siècle son goût pour la pratique de la photographie n’est pas avéré, au contraire d’Edgard. Peintre, sculpteur & poète à ses heures,   il se prête volontiers, avant d’être opérateur lui-même, à des  mises en scène pour un photographe dieppois et un hommage au classicisme, à J. B. Ingres notamment. 

Équipé d’une chambre il portraiturera  ses amis, ses modèles, et ne s’oubliera pas. Certains de ses clichés, à l’image d’un T. Robinson, peintre impressionniste américain, sont aussi des toiles. Son approche photographique étant inconnue ou presque de son vivant, il ne fera pas l’objet d’une polémique dont Monet, sûr de son art, se contrefout à propos d’une carte postale londonienne mettant à mal son pleinairisme. Si Nadar, n’est ni poète, ni peintre, ses portraits satisfont pleinement le maître et la maîtresse de Giverny. Une ombre portée sur l’étang aux nymphéas fera un auto-portrait acceptable aussi. 

Mais il y a plus !

Si l’on admet une influence de l’Ukyio-e sur la peinture des maîtres de l’impressionnisme, à raison puisqu’il l’avoue eux-même, il faut alors, en regardant les clichés des photographes contemporains de nos rapins, admettre aussi une influence des pionniers de la chambre claire sur les motifs choisis  en Normandie.

Des Outils

​

Pour Voir

Gustave LEGRAY Sainte-Adresse (1856)

Des outils pour voir, mais voir quoi ? Daniel Arasse, l’historien d’art nous met sur la piste du détail dans un tableau, Barthes sur celle du punctum dans une photo, les impressionnistes sur celle de l’effet dans leurs oeuvres. A moins de posséder une toile de Monet, Manet, Renoir, Morisot ou Degas, il faut s’en remettre à l’expérience muséale. Cette dernière peut être guidée, documentée pour aller au-delà de l’émotion, mais elle peut s’avérer insuffisante si l’on se fie à Proust

Il est possible d’approcher plus près de l’oeuvre, en allant sur le motif, mais  surtout de l’artiste en prenant une photo sur le lieu même où celui-ci a posé son chevalet, de partager avec lui, par transitivité, les aléas des conditions lumineuses, climatiques, géographiques. 

Si il n’est de liberté que dans les règles, les contraintes liés à un appareil analogique, l’optique & la mécanique notamment, au film argentique, la chimie, nous permettent de retrouver une certaine maîtrise, un degré de liberté dont le numérique nous prive.

En rentrant dans la chambre noire nous sommes au coeur du processus créatif, de la révélation, du voir, de l’accident. Car rien ne nous garantit un résultat satisfaisant.

La Normandie et la côte d’Albâtre,  plus particulièrement,  offrent un cadre idéal. 

Prenons Pourville et Varengeville, fréquentées par Monet, Pissarro, Renoir et Debussy. 

Sur les falaises nous pouvons poser notre regard vers la première série réalisée par le maître de Giverny : La cabane du douanier. Il est facile aussi de se rendre par la plage à marée basse ou en suivant le GR21 là où il réalisa quelques vues de l'église chère à Braque. 

En passant une nuit, ou plus, chez Le Chat chez qui j'Habite, on se rend le lendemain à Veules-les-Roses pour entrer en chambre noire. Là on  développe ses clichés, pose un premier regard sur les négatifs, puis sur une planche-contact pour faire un choix, et enfin tirer sur papier baryté les photos dont est  l'acteur et le spectateur, l’Operator et le Spectator dit Barthes.

STAGES PHOTOS ARGENTIQUES 

Impressionnisme & Photographie 

​

Voir un paysage Impressionniste à travers le viseur d’un appareil analogique, Leica, Nikkormat, Nikon ou Olympus, que du vieux, du vintage, du bon. 

    

​

​

​

​

Imprimer sur pellicule photosensible les effets de la lumière au grés des marées,  des conditions climatiques. 

​

​

​

​

​

​

​

Pénétrer dans la chambre noire pour appréhender la magie de la chimie  argentique.

Développer vos négatifs & faire votre première planche-contact des 24 ou plus vues de Varengeville, Pourville ou Dieppe.

​

​

​

​

​

​

​

Choisir vos meilleurs vues pour un tirage sur papier baryté.

​

​

​

​

​

Trois  sessions de trois  heures chacune sur deux  jours consécutifs sont proposées. 

Chaque participant(e) sera doté(e) d’un appareil réflex 24 x 36 et aura accès à la chambre noire du Chat Chez Qui J’Habite ( matériels de développement des films N & B, de tirage) .

​

Première Session : Prise en main des appareils photos argentiques. 

Séance de prises de vues, suivant la marée et l’ensoleillement, sur les Motifs Impressionnistes (Varengeville, Pourville ou Dieppe). 

​

Seconde Session : À Veules, séance de développement des négatifs en chambre noire. 

Report des films sur une planche-contact. Analyse comparative entre l’oeil du peintre et votre approche.

​

Troisième Session : À Veules, tirage des meilleures épreuves sur papier baryté.  

Impressionnisme et photographie,  pourquoi le pleinairisme des impressionnistes est 

un mythe.

​

​

Tarifs : 130 € par personne (hors films). 

Possibilité d’un hébergement dans nos chambres d’hôtes de charme.

​

Contacts : mafournier@cegetel.net.  Tel : 33 6 95 11 74 99