LEONARDO & MICHELANGELO

EPUB & PUB

​

Télécharger des Livres Numériques Hypermédia Pour iPad

 

GRATUIT

VISITER MILAN OU FLORENCE  

AVEC LES NOTES DE LÉONARD 

AVEC LES POÈMES DE MICHEL-ANGE

LEONARDO DA VINCI

​

Vingt années passées au service de Ludovic le More, des envahisseurs français, de l'art, de l'anatomie et des sciences. Léonard le Toscan pourrait tout aussi bien être Lombard, mais en nos esprits Florence prend le pas sur Milan, Pise sur Pavie, Fiesole sur Vigevano. C'est injuste. L'humanité a classé La Cène de Santa Maria Delle Grazie au rang des trésors universels, aux cimaises du Louvre on admire des portraits lombards. Sans les canaux de la plaine du Pô pas d'ingénieur en hydraulique, sans l'enseignement de Della Torre pas d'anatomiste de génie, sans une concurrence intellectuelle et sociale à la cour, pas de polémiste pointu et de mauvaise foi, sans Bramante l’architecte, pas de plan central pour Saint-Pierre-De-Rome. Le Dôme de Milan n’a rien à envier aux plus belles cathédrales gothiques de France. Les lacs certes son magnifiques mais la capitale lombarde a su préserver un capital vincien et retrouver des fresques du peintre de la Joconde pour un temps oubliées. Stendhal aurait été mieux inspiré de choisir la chartreuse de Pavie à celle de Parme, qui n’existe pas, pour rendre justice à cette belle province.

GRATUIT

​

​

​

MILAN VISITES AVEC   LEONARDO

MICHEL-ANGE  est un pleutre, mais pas toujours, il est un génie mais aussi un sale type parfois. 

Il est Florentin mais fuit sa patrie, là ou l’argent est, là ou la renommée lui tend les bras.

Il adore Dante, nous aussi, mais se fout de la gueule de Léonard, nous pas.

Il aime les hommes, d’un amour fou comme en témoigne ses poèmes, il a aimé une femme aussi.

MICHEL-ANGE est un poète, parmi les plus grands portés en son sein par l’Italie ; et ça il est impossible de l’ignorer, c’est donc notre fil conducteur pour découvrir Firenze autrement.

GRATUIT

​

​

​

 MICHELANGELO SÉJOURS FLORENTINS

Les Amours Florentines sont synonymes pendant la Renaissance d’homosexualité masculine. Dans le cercle des humanistes, des artistes et des aristocrates cet amour est librement pratiqué, mais pas toujours, revendiqué et figuré. L’art de Donatello et Verrocchio nous gratifie d’un  David androgyne et homoérotique, la pointe de Léonard et Michel-Ange nous offre un Eros Socraticus, un ange androgyne en érection, un  Ganymede lascif. Nous pourrions en rester là avec un passage par Savonarole et un pape ou deux, mais les deux grandes figures de cette époque, pour le moins florissante, nous réservent des surprises… il serait dommage de ne pas en savoir plus.

AMOURS FLORENTINES

Contact : mafournier[@]cegetel.net